LES SUJETS

Plus pluvieux, très boueux ...

Plus pluvieux, très boueux ...


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Enfin, les pluies d'été tant attendues sont arrivées.

Après une sécheresse généralisée, ils ont apaisé la terre assoiffée. Ils sont arrivés pour mettre fin aux incendies brutaux qui, comme jamais auparavant, ont dévoré cette année le peu qui restait de notre chaîne de montagnes.
Les pluies de début d'été, dans nos montagnes, sont torrentielles, violentes, avec des chocs électriques, des orages de pluie, de pierre et de vent, parfois avec des conséquences destructrices, typiques du phénomène naturel.


Ensuite, idéalement, l'eau qui tombe sur la chaîne de montagnes commencera son ruissellement, rejoignant chaque ruissellement et recherchant chaque ruisseau, chaque chenal pour ajouter une contribution aux crues estivales inattendues des ruisseaux et rivières de montagne.
Le ruissellement doit être lent et rentable, la végétation de la montagne et les hauts pâturages ont pour mission d'arrêter la fureur de l'averse, de calmer l'eau pluvieuse pour commencer lentement l'infiltration dans les aquifères souterrains de la montagne et de nourrir le surplus superficiel au lit des ruisseaux de la vallée.
Aujourd'hui, la nature est blessée et le ruissellement sera rapide, violent et destructeur.
Le torrent érodera tout ce qu'il rencontrera lors de sa descente, emportant ce qui reste des incendies. La boue, les cendres et les débris inonderont la vallée et la destination finale sera les lacs, avec plus de boue, plus de nutriments, plus d'algues, moins d'eau, moins de santé, moins de touristes.

Et comme si cela ne suffisait pas ...

Aujourd'hui, dans la vallée, il y a plus de blessures.

La crue de la rivière présentait une apparence inhabituelle, le front de la crue transportait de la boue sombre, de l'eau sale et turbulente. Quand tout s'est passé, les rives et les plages de sable étaient inondées, couvertes de boue noire et boueuse ...
C'est le sol fertile des montagnes. Les pluies torrentielles ont trouvé l'écosystème montagneux vulnérable, nu et blessé et des dizaines de milliers de mètres cubes de sol fertile ont été déplacés des hauts plateaux des montagnes vers le fond des lacs.


Aujourd'hui, une agriculture inappropriée et spéculative ravage toute la région avec des dommages environnementaux incalculables.
Les spéculateurs et les agriculteurs improvisés ont choisi les sols fragiles et pauvres des montagnes pour la production de pommes de terre de semence et de pommes de terre de consommation.
Le sillonage du terrain en parallèle aux ruissellements naturels afin de profiter du ruissellement des eaux pluviales en excès pour éviter la pourriture des tubercules rend le traînage du sol facilité de manière irresponsable, lorsqu'il convient de rompre respectueusement en usage les courbes de niveau.
Le sol traîné porte également la charge mortelle des résidus de pesticides et de produits agrochimiques appliqués, augmentant le risque de contamination des rares ressources en eau des montagnes.
Utilisant ces pratiques destructrices, ils gaspillent le sol, ils méprisent les ressources, et se déplacent pour un bénéfice éphémère, dans quatre ou cinq ans ils quitteront la zone, laissant derrière eux des sols épuisés et malades, des ravines dangereuses, des ruisseaux et rivières violents, obstrués. lacs et graves dommages à la santé, à l'environnement, à l'activité touristique et à l'économie de la vallée.

La vallée et les montagnes n'ont pas de loi.
Mauvaise agriculture, surpâturage du bétail, exploitation minière destructrice, monoculture forestière, appel à tout mécanisme? ou pas pour la production, sans considérer les coûts environnementaux et économiques pour la région, et encore moins la prévision d'un avenir dévasté, sans ressources, sans productivité, avec plus de pauvreté, avec plus de misère.

L'absence de l'Etat est totale.
Dipas, Tourisme, la Direction de l'Environnement, des Mines et de l'Agriculture sont des bureaux publics inefficaces, peut-être facilitateurs de délinquants et semblent contribuer à blanchir le fait accompli.


Toutes ces structures parasites dépensent beaucoup de budget pour générer le chaos et la confusion. Ils agissent de manière isolée, se limitant dans leurs pouvoirs et laissant derrière eux à la poursuite de? Production? et le développement "
Aujourd'hui, l'aménagement du territoire est nul, le contrôle n'existe pas et le no man's land s'étend avec des activités incompatibles et néfastes dans un écosystème fragile et d'équilibre délicat, aujourd'hui définitivement rompu.
Aujourd'hui, il est nécessaire d'agir de manière responsable, rapidement pour créer des mécanismes de remédiation, et d'ordonner soigneusement l'utilisation des ressources pour assurer la vie de tous les habitants de la région.
La création de mécanismes de gestion locaux devrait être l'option pour surmonter un centralisme qui ne fait pas ou laisse faire.
Il faut être conscient que seuls les habitants de cette vallée appartiennent à ces ressources et que nous devons être seuls à en prendre soin et à utiliser leur potentiel à bon escient.
Aujourd'hui est urgent, demain sera impardonnable


Vidéo: Psychic Nikki gives her predictions for 2021! (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Jaap

    Pensez-vous que cela n'a pas d'importance?

  2. Hungas

    À mon avis, vous faites une erreur. Je peux le prouver. Envoyez-moi un courriel à PM, nous parlerons.

  3. George

    Je l'accepte avec plaisir. À mon avis, c'est une question intéressante, je participerai à la discussion.

  4. Kizahn

    Comment peut-il y avoir contre le talent

  5. Kekasa

    Les messages personnels vont-ils à tout le monde aujourd'hui?

  6. Shakagar

    Cela n'a pas écouté

  7. Bredon

    Je peux recommander de vous rendre visite à un site, avec une grande quantité de grande quantité sur un thème intéressant.



Écrire un message